immo-on-time.com

Votre assurance-vie ne rapporte rien ? Besoin de conseils ?

Vous avez placé votre épargne dans une assurance-vie, mais celle-ci ne rapporte plus. C’est le plus souvent le cas des contrats monosupports, en fond en euros : ceux-ci sont en perte de rendement depuis plusieurs années. Or, il est important que l’épargne fructifie efficacement. Un mauvais choix en ce qui concerne le contrat peut en effet éroder ce rendement sur le long terme. Fort heureusement, vous pouvez opter pour des solutions innovantes : les détails dans les lignes qui suivent.

 

Basculer vers l’assurance-vie multisupport

Bien que les fonds en euros soient sécurisés, il s’avère incontournable de basculer vers les unités de comptes pour rentabiliser un contrat sont la rentabilité s’essouffle. Vous pouvez choisir la proportion fonds en euros et UC en fonction de votre degré de sensibilité aux risques. Vous avez en effet le choix du mode de pilotage de votre contrat : en gestion libre ou pilotée. Dans le premier cas, vous sélectionnez vous-même la composition de ce dernier, tandis que c’est votre assureur qui s’en charge si vous vous tournez vers la gestion pilotée. Ladite composition peut même être modulée à l’approche du départ à la retraite, c’est-à-dire diminuer les risques et sécuriser davantage le capital fructifié.

 

Porc, Boîte D'Épargne, Animal, ArgentQue contiennent les contrats multisupports ?

Comme leur nom l’indique, ces contrats sont adossés à de multiples produits à rendement élevé, le but étant de dynamiser l’épargne. Si les fonds en euros sont basés sur des produits obligataires, les unités de comptes se servent d’actifs mobiliers (FCP, SICAV, actions et obligations) et d’actifs immobiliers (SCPI, OPCI, SCI, et autres). Attention, car en contrepartie du rendement consistant qui émanent de ces supports, le capital n’est plus garanti. Cela, puisque les fluctuations sont importantes sur leurs marchés respectifs – sauf pour les SCPI et les SCI qui sont relativement moindres.

En optant pour un contrat multisupport, vous jouissez donc d’une importante diversification vous permettant en même temps de diluer les risques.

 

Demander conseil à un CGP

Le choix des unités de comptes à placer dans votre contrat doit de préférence tenir compte de vos attentes. Souhaitez-vous y placer des actifs en bourse, plus dynamiques et plus volatils, ou plutôt des actifs immobiliers, servant un bon équilibre rendement-risque ? C’est en fonction de votre profil que vous allez donc déterminer la sélection de l’un ou l’autre des actifs à intégrer dans votre contrat multisupport, et vous devez bien en connaître avant tout le fonctionnement. C’est pourquoi, l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine est préférable afin de réaliser les meilleurs choix.

 

Autres points à considérer pour augmenter les rendements

Une assurance-vie qui rapporte, c’est aussi celle qui vous permet de défiscaliser. Vous déduisez en effet vos primes de versement de votre IR, de même que les revenus issus des différents placements via les unités de comptes. Attention cependant, car cette possibilité n’est accordée que si vous choisissez la bonne durée de détention, et celle-ci est de 8 ans. Vous verrouillez donc votre assurance-vie pendant cette période, c’est-à-dire que vous y versez vos primes sans y toucher.

Votre capital au sein d’une assurance-vie est bien entendu disponible à tout moment, avant cette échéance, si vous souhaitez le débloquer. Cependant, vous êtes exempté des avantages fiscaux dont nous venons de faire mention, et qui sont pourtant à l’origine d’un meilleur rendement. De plus, la préparation de la retraite est indispensable et celle-ci se fait sur le long terme.

Pour conclure, il vaut mieux profiter le plus tôt possible des bons rendements des supports UC puisqu’ils sont plus risqués. Comme énoncé plus haut, les risques seront diminués au fur et à mesure que vous avancez en âge, ce qui se traduit parallèlement à une baisse de la rentabilité de votre épargne également.